Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : du papier et une boite d'aquarelles
  • du papier et une boite d'aquarelles
  • : un journal de bord, un carnet de croquis, un joyeux bazar, une galerie, un endroit pour les yeux, le coeur...
  • Contact

droits de reproduction

Toutes ces aquarelles sont protégées par les lois du copyright, elles ne peuvent être reproduites à des fins commerciales.Par contre, si vous souhaitez en acquerir une, laissez un message pour m'en parler...

Amicalement

S.E Madsen

Recherche

Catégories

14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 15:57

DSC_0232.jpg

 

Voila une artistequi m'a bien plu... je me baladais sur la toile de blog en blog, j'ai atterri sur le sien et là, je suis restée bouche bée. Peu de publications encore, ce blog débute mais de très belles natures mortes, quelques portraits tout simples et un beau regard sur les choses de la vie ordinaire...

Elle peint en peu de couleurs, des touches de blanc lumineux, du crayon tout bête sur du papier craft et ça prend vie, ça dit beaucoup...Son blog en lien ici

J'ai eu envie d'en savoir plus et je lui ai concocté une petite interview:

 

Bonjour Isabelle, tout d'abord, quel âge as-tu?

Je suis née en 1960.

 

Quelle place occupe la peinture dans ta vie et que fais-tu quand tu ne peins pas?

Mon métier est la musique. je suis choriste professinnelle dans des ensembles vocaux classiques. je me préparais à une formation de graphiste mais j'ai réussi une auditiion avant d'entrer à l'ecole que je visais, l'ESAG...La musique a remporté la course...momentannément car j'ai toujours espéré garder du temps pour la peinture un jour...

 

D'où te vient l'envie de peindre et quand as-tu attrapé le virus?

J'ai commencé à dessiner dès ma petite enfance . Petite fille, j'étais très contemplative, observatrice;Je disparaissais et on ne m'entendait plus: je dessinais. C'est ce qu'on m'a toujours dit. Mais je suis issue d'un milieu culturel où l'on aimait l'art de manière très étroite, un dessin se devait d'être ressemblant; J'étais précoce , mon entourage s'exclamait sur mes performances, les commentaires que j'entendais ne m'ont pas stimulée.

 

Avec qui, grâce à qui as-tu progressé en peinture?

Mon grand-père était peintre, j'ai énormément regardé ses tableaux, son matériel.Autodidacte, j'étais livrée à moi-même, dessinant toujours la& même chose, visages, graffitis, rien de construit.J'errais, incapable de finir quelque chose: c'est le piege de la solitude , de l'absence d'apprentissage: je tombais toujours dans les mêmes choses, de la même manière et je m'ennuyais.

Au collège, j'ai suivi une option dessin facultatif et dans la salle, j'ai feuilleté pendant des heures des livres consacrés aux grands peintres, j'ai tout aimé, admiré chaque mouvement, l'ancien, le contemporai, j'étais une "éponge à peinture"...

 

  Y-a-t-il des gens qui t'influencent (artistes, amis, profs) ?

Oui, bien sûr. j'ai suivi des cours du soir ouverts à tous, à ¨Paris, avec le peintre Rémi Aron. Il m'a beaucoup agacée, avec ses préceptes péremptoires sur le dessin et la création en général. Cet homme est plutôt étiqueté réactionnaire mais, grâce à ses remarques, j'ai beaucoup appris et mon travail s'est mis à respirer. Il m'a ouvert des pistes simples, dessiner ce qui est sous mes yeux, examiner la circulation de la lumière, la poésie est à portée du regard, à chaque instant. Pour tout cela, je lui suis redevable.

Et puis j'ai une amie,Samia, qui m'a aidée à renouveler mes sujets et mes références, à être plus branchée peut-être. Je suis résolument vieillot mais je veux en faire une force. Elle m'aide en ce sens.

Sinon, je voue un amour tendre au peintre Bonnard, autant à l'homme qu'à son travail. J'aurais aimé qu'il soit mon grand-père à moi...

 

Quels sujets choisis-tu le plus souvent?

je raffole des objets, un bol m'attendrit. Souvent, les objets me parlent de paix et d'abondance. j'aime aussi les personnes, un visage sur une toile accrochée au mur devient une vraie présence, ce n'est pas anodin.Et les branches, les feuilles, les arbres, les fleurs fanées...Mon côté vieillot, c'est de dessiner quelque chose juste parce que je le trouve joli, sans message, sans philosophie cequi parait ringard dans le paysage de l'art actuel...mais mes peintures les plus belles , les plus étranges sont celles qui succèdent une prière. Je suis protestante et pour moi, l'art est toujours une démarche psycho-spirituelle, quelle qu'elle soit.

 

J'ai remarqué ta technique, assez particulière et j'aimerai en savoir plus...

Il serait trop détaillé de vous livrer toutesmes petites recettes perso mais je peux vous dire que je peins à l'aide de ces grosses craies à l'huile de chez Sennelier en les frottant sur le papier ou en les diluant avec du White Spirit pour les glacis.

J'ai fait ce choix pour éviter la logistique pesante de l'huile (changer de pinceaux trop souvent, les chiffons, le nettoyage du matériel, les mains et les vêtements sales, l'odeur des produits...).

Ces craies m'ont rendues la peinture plus commode et elles me permettent de garder le dessin de base apparent, ce sont plus des dessins colorés que des peintures finalement...

 

J'aime beaucoup l'utilisation du papier craft et le peu de couleurs que tu emploie, c'est un parti -pris qui dégage beaucoup d'émotions. Dis moi , quel cheminement t'a amené vers ce mode d'expression?

Et bien, encore une fois la logistique...Peindre sur un chassis entoilé à 30 euros, ça me bloquait, je ne faisais plus rien, paralysée par la peur de louper. Le papier craft, c'est pas cher, c'est beau, solide, ça résiste à l'huile, à l'acrylique, on peut rouler la peinture...je peux louper et jeter tout ce que je veux, c'est pas grave, du coup, je peux tout me permettre....

Les plus beaux sont marouflés sur toile même si, de plus en plus, je veux les garder comme ils sont, avec leur fragilité...reste à trouver un système d'accrochage...Quoiqu'il arrive, un dessin peint est fait pour être regardé...

Le peu de couleurs? en ce sens, je marche sur les traces de nombreux peintres....Picasso avait une palette réduite: terre rouge, brun, noir, blanc, bleu...les couleurs qu'on retrouve dans l'art africain. Pour moi, le blanc est au coeur de tout...

Bonnard avait une palette arc-en-ciel merveilleuse, un véritable chant, c'était un magicien de la couleur, il nous a montré des morceaux de paradis. Moi, je me perds si je mets trop de couleurs.

 

As-tu des expos de prévues?

Non, pas du tout, je ne suis dans aucun circuit. Mon travail m'absorbe beaucoup et ça demanderait trop d'énergie. Seuls mes amis voient mes peintures, c'est aussi pour cela que mon blog est né...Mais j'espère que mon travail sortira un jour de chez moi...

Partager cet article

Repost 0
Published by erna
commenter cet article

commentaires

isa 03/06/2010 08:15


bonjour Erna ! merci beaucoup pour ton article, c'est très encourageant pour moi ! je te souhaite une bonne journée , et t'envoie mon amitié


erna 03/06/2010 18:44



de rien Isa, tu le méritais!


je pense que je ferais d'autres articles sur les gens qui me plaisent, à voir....


à bientôt



Rem 31/05/2010 13:54


Je suis déjà très intéressée par l'article que je viens de lire et la première peinture qui est présentée m'interpelle énormément, c'est avec plaisir que je vais aller rendre visite à ce peintre et
pourquoi pas m'abonner à son blog, je pense que je ne serai pas déçue dutout kenavo de konkarno REM


erna 31/05/2010 16:39



je pense que vous ne regretterez pas la visite, moi, j'étais sous le charme et j'ai eu beaucoup de plaisir à interviewer Isabelle...


à bientot